voici le président du conseil des entrepreneurs agricoles

 

Jacques Cartier élu à la présidence du Conseil des entrepreneurs agricoles

Jacques Cartier Courtoisie

Jacques Cartier

Publié le 17 Octobre 2012

Pour un développement basé sur la fin du monopole de l’UPA

C’est avec une grande fierté que le Conseil des entrepreneurs agricoles (CEA) accueille son nouveau président, M. Jacques Cartier.

Sujets :
UPA , Agropur , Commission de protection , Québec , Jacques Cartier , Canada

Producteur agricole de la région de Sorel depuis 1975, M. Cartier est bien connu des agriculteurs et du secteur agroalimentaire. De 1984 à 2002, il a occupé la fonction d’administrateur pour ensuite assurer la présidence de la coopérative Agropur de 1992 à 2002. Sous sa gouverne, Agropur est devenue la plus importante coopérative laitière au Canada. M. Cartier a aussi été membre de la Commission de protection du territoire agricole de 2006 à 2012.

L’expérience, les connaissances et les visions de M. Cartier cadrent parfaitement avec les valeurs de liberté, d’entrepreneuriat et de pluralité que le CEA défend auprès du gouvernement et des producteurs agricoles.

« C’est avant tout par conviction et par sens des responsabilités que j’accepte d’assumer le rôle de président du CEA. De nouvelles opportunités se présenteront pour assurer le développement agricole et agroalimentaire du Québec de demain », déclare M. Cartier. « On ne peut laisser ces choix entre les mains d’une organisation syndicale préoccupée avant tout par son financement et qui défend prioritairement son statut de syndicat unique. Il faut proposer une nouvelle vision d’avenir ainsi que redonner aux producteurs la liberté et le goût de produire pour répondre aux besoins spécifiques de leur clientèle ».

Le nouveau président entend poursuivre la croissance du CEA en ce qui concerne le nombre d’associations membres et de producteurs. Depuis sa fondation en 2010, le nombre de producteurs regroupés au sein du CEA a pratiquement triplé pour atteindre le cap des 2 500.

M. Cartier souhaite aussi intensifier les efforts et la présence du CEA auprès des dirigeants politiques et des producteurs agricoles, afin qu’ils comprennent que les changements proposés par le CEA, notamment ceux qui concernent la mise en marché et le pluralisme syndical, sont justifiés et reçoivent l’appui d’un nombre grandissant de producteurs.

À propos du Conseil des entrepreneurs agricolesCréé en 2010 par trois associations dans la foulée du rapport Pronovost qui recommandait au gouvernement de mettre fin au monopole de représentation de l’UPA, le CEA compte désormais comme associations membres : l’Association des jardiniers maraîchers du Québec, l’Association des érablières-transformateurs des produits de l’érable, Les Céréaliers du Québec, l’Association de défense des producteurs de bovins du Québec, ainsi que l’Association des producteurs de gazon du Québec.

Le CEA croit en la nécessité du pluralisme syndical pour les producteurs agricoles du Québec. Il est déterminé à faire partie des organisations syndicales dont le but est de représenter les producteurs qui aspirent à une nouvelle forme d’association.

Commentaires

  • Nom de l\'usager
    jean-yves roy
    – 1 Juillet 2013 à 11:21:50

    bonjour M.Cartier Jacques,j’apprécirais que vous partagiez se message à toutes vos membres.svp serait -il possible d’avoir vos coordoné merci je vous fait donc parvenir le site pour que vous puissiez voir et prende connaissance des problèmes des producteurs agricole,et surtout du miens (les entreprise yves roy ltée. et yves roy le site est(http://quebeccorrompu.com)vous pourez voire la pétition en cliquant sur dernière nouvel,vous pourez écouter la vidéo plaidoiri criminel et suivre les instruction pour accédez au preuve de corruption, merci pour votre appuit je suis convinqu,que avec votre aide le ministre de la justice devra revoir ses dossiers,sachez que des plaintes au criminel ont été signifier par hussier au préposé a l’information du premier ministre du Canada,et au Ministre de la justice du Canada,a Amnistie international,et une copie conforme à Maxime Bernier député de la Beauce depuis février 2013,aucune nouvelle depuis,je suis certain que avec votre aide ils seraient dans l’obligation de faire respecté le code criminel,(c’est cela que je veut que vous leur demandez de faire respecté le code criminel et la charte des droits et Liberté) merci de votre collaboration . Jean-Yves Roy

    Commentez

  • Nom de l\'usager
    jean-yves roy
    – 1 Juillet 2013 à 11:08:10

    Bonjour et merci M.Jacques Cartier, enfin quelqu’un qui comprends que L’UPA est un organisme criminel. Ce monopole est devenu une machine bureaucratique lourde, détachée des producteurs et qui occupe une position dominante et abusive. (ceci est un acte criminel) Ils sont non-seulement détachés des Producteurs, mais leur complot avec la Justice : (Avocats, Juges, Institution Financière, Policiers qui font des fouilles abusives chez les Producteurs Acéricole, fouilles dans les érablière, saisie de sirop ect…) Tout cela contrevient à la Charte des Droits et Liberté (article 8), non-seulement ça, mais même le gouvernement les appuient, avec la Loi 21, le Ministre Corbeil donne plus de pouvoir a la Régie des Marchés qu’à la Cour Suprême du Canada, brimant ainsi tout les Droits des Citoyens. J’ai dénoncé publiquement la fraude que cet organisme a fait dans le sirop d’érable, et ce à trois reprises. La première en 1990-1991, qui a conduit à un recours collectif fait par Léo Doyon, deuxième, (RAB) Regroupement Acériculteurs de Beauce, donc Denis Darveau était un actionnaire a 51% organisé par le Syndicat des Acériculteurs de Beauce dont le Président était Paul Gosselin, UPA (qui a passé a l’émission J.E) une faillite causant la perte de plusieurs producteurs. La fameuse agence de vente, présentée et imposée par Pierre Lemieux, je me suis levé debout et j’ai essayé de dire aux Acériculteurs dans quoi ils s’embarquaient, suite à quoi on m’a expulsé de la réunion par la force, et par la suite on ma saisi illégalement, accordé un prêt de 540,000$ notarié, mais convaincu un Juge que c’était une hypotèque continue et non un prêt… Pour plus d’informations, visitez mon Site Internet : (http://quebeccorrompu.com ). Vous ne croirez pas ce que vous verrez, prenez le temps de lire, vous y verrez une vidéo qui se nomme plaidoirie criminelle, écoutez là et suivez toutes les instructions et vous serez bouche-bée. Tout cela a été fait dans le QUÉBEC, incroyable mais vrai. à savoir, je n’ai jamais fait faillite. Signé : Jean-Yves Roy et les Entreprises Yves Roy ltée.

    Commentez

  • Nom de l\'usager
    Wilfrid Gasse
    – 21 Octobre 2012 à 09:47:49

    Ce serait le temps que l’UPA perde leur monopole. Ça n’a aucun sens que les producteurs n’aient aucun choix. Allez-y M Cartier, vous trouverez sûrement des appuis. Et bravo à vous.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.